Compostelle

En 2001, pour marquer l'entrée dans le troisième millénaire, Myriam CLEMENCE concrétise un rêve : partir seule et marcher jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle, au nord-ouest de l'Espagne puis, comme les pèlerins d'antan, revenir toujours à pied jusqu'à Bordeaux.
Habitant à Crusnes, une petite bourgade dans le Nord de la Lorraine, elle a parcouru  3 500 km en 6 mois. Délaissant le confort et la routine du quotidien, elle a mis ses pas dans ceux des pèlerins de jadis pour rejoindre la tombe de l'apôtre Jacques. Formidable expérience que cette longue marche vers Compostelle, « le campus stellae », le champ de l'étoile : tant de découvertes et de rencontres, émerveillement devant la beauté de la nature ou des monuments, simplicité d'un quotidien où le superflu est banni, silence et solitude propices à une réflexion salutaire sur qui l'on est, où l'on va. Cheminement du corps vaillamment porté par ses deux pieds, cheminement du cœur et de l'âme en communion avec ses frères en humanité, avec Dieu même si l'on n'est pas certain de son existence...
 
 Estimant qu'elle avait beaucoup de chance de pouvoir réaliser son rêve, Myriam n'a pas voulu partir égoïstement et elle a demandé à sa famille, ses amis, ses collègues de travail, ses relations diverses, de parrainer ses kilomètres. Et l'argent récolté (6 380 euros) a permis de mettre en place des projets de solidarité pour :
·       des enfants que les volontaires d'ATD Quart Monde s'efforcent d'aider en leur ouvrant les portes de la lecture, de la culture, de la beauté
·       les habitants de Pilkhana, bidonville de Calcutta qui cherchent à faire reculer la misère matérielle dans laquelle ils vivent avec le soutien des Amis des Villages du Tiers Monde.
 
Myrian réitère son expérience cette année. Ne pouvant pas s'absenter trop longtemps, elle parcourera "uniquement" les 2200 kilomètres de l'aller et reviendra par le train. Son périple durera tout de même de fin juin à fin septembre, soit trois mois.

Trois mois pour s'adonner à son sport favori la marche, mais aussi pour aller à la découvertes des lieux et surtout de personnes. Ses pas l'emmèneront à Reims, Paris, Tours, Bordeaux, Bayonne et pour finir à St Jacques de Compostelle.
 
Vous pourrez la suivre et l'accompagner dans cette rubrique.
 
Comme en 2001 elle a choisi de ne pas marcher pour elle seule et a donc pensé à deux associations: la nôtre, l'association Vincent Piazza et le CCFD – Terre solidaire (Comité Catholique contre le Faim et pour le Développement)
Les parrainages seront intégralement reversés à ces deux associations, Myriam finançant elle-même son pélerinage. Dans l'éventualité où elle devrait abandonner (accident, problème de santé) les parrains seront entièrement remboursés s'ils le désirent. Les parrainages seront bloqués sur un livret prévu à cet effet.
 

Je ne peux pas terminer sans remercier du fond du coeur Myriam. Encore une fois, d'autres font quelque chose pour notre association... Il est plaisant de  penser que vous avez confiance en nous, il est plaisant de penser que Vincent est là, quelque part dans vos esprits...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site