article répu du 25 mai 2010


ARTICLE: cliquez ici

Crusnes

Emotion, sport et musique au challenge Vincent-Piazza

 

Une fois de plus , le challenge Vincent Piazza a rassemblé les foules. Cette 3 ème édition dont l'objectif est de réunir des fonds pour aider la recherche, a prouvé qu'ensemble il est possible de faire avancer Les choses

Plus de 1000 entrées, une mobilisation sans conteste que ce soit sur le plan sportif avec la présence des joueurs du FC Metz, ou plus simplement par l’engagement d’une douzaine d’équipes de jeunes footballeurs, que ce soit sur le plan musical par la venue d’artistes comme Houcine, Marina Farid ou Nass K, de groupes, comme La Singerie, Les Hackers, Carl Wyatt, Missions Impossibles ou les Gonfleurs D’Hélices, cette 3 e édition du Challenge Vincent Piazza a prouvé une fois de plus sa force de rassemblement.

Cette journée a débuté par les rencontres des U11, 12 clubs qui ont répondu présent bien que les organisateurs aient à déplorer l’absence de Mont-Saint-Martin. Les rencontres se sont déroulées dans un bon esprit sportif et se sont achevées sur la victoire des U11 de Metz qui ont battu Villers-La-Montagne 2 à 1.

Mais cette journée en mémoire de Vincent a surtout été baignée par l’émotion. Emotion de Pascale, Fred et Cédric, les parents et le frère de Vincent, émotion de Fanny Fouyssac, pédiatre à l’hôpital des enfants de Nancy qui s’est occupé de Vincent dès le diagnostic de la maladie : « C’était un enfant avec du caractère qui ne se laissait pas trop faire, assez opposant, une façon pour lui de montrer qu’il était là, qui a fait preuve de beaucoup de courage à l’instar de sa famille, toujours présente à ses côtés. » Ses parents continuent aujourd’hui ce combat, « car l’argent récolté a permis la première année d’aider la maison des Parents (celle-ci compte aujourd’hui 18 chambres toutes occupées) et permettre ainsi aux parents trop éloignés de l’hôpital d’être chaque jour au chevet de leur enfant malade. Le don de l’an passé a permis de remettre aux normes toute l’animalerie. Un acte très important pour les travaux sur la recherche. Je suis contente d’être là aujourd’hui, de voir en vrai ce Challenge et aussi de revoir la famille de Vincent. »

Pour ne pas oublier

Emotion de Pascale, la maman de Vincent : « Lorsque Vincent nous a quittés, le club de Crusnes a proposé d’organiser un challenge en sa mémoire. Stéphane Borbiconi qui a accompagné Vincent a été partant, autorisant que l’on se serve de son nom ; l’objectif était de faire une journée commémorative pour ne pas oublier Vincent mais aussi de rassembler des fonds pour aider l’AREMIG. On a décidé ensuite de créer une association afin de pérenniser cette journée ; c’est que quelque part cela continu à le faire vivre mais aussi que nous sommes conscients qu’il y a plein d’enfants qui ont besoin. Et puis, la vérité c’est qu’il faut se bouger pour faire avancer les choses et que malheureusement il faut se retrouver confronter à la maladie pour le faire. Avec quelque chose de dramatique on a essayé de faire quelque chose de beau, de joyeux et de faire passer un message d’espoir dans le désespoir. »

Publié le 25/05/2010

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site