Stéphane Borbiconi parrain

Metz, le 7 février 2010.

J'ai rencontré Vincent pour la première fois le 14 avril 2006, à l'hôpital d'enfants de Vandoeuvre les Nancy.

Le plus impressionné des deux n'était pas celui que vous pensez...J'étais stressé comme avant une finale alors que j'avais en face de moi un petit bonhomme ave un courage extraordinaire, une rage de vivre et une force de caractère énorme.

Soutenu par sa famille, il se battait au quotidien contre cette maladie, sans se plaindre, dans la solitude de sa chambre d'hôpital.

Depuis ce jour, Vincent et moi nous sommes liés d'amitié et au fil des rencontres, il est devenu pour moi comme un petit frère.

La fin, vous la connaissez, mais celle de centaine d'enfants malades peut encore être changée grâce à vous.

"Il n'y a pas de fatalité tant qu'il n'y a pas de renoncement, alors battons nous!"

 

Stéphane Borbiconi 1ère rencontre....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×